Le Maroc, une porte ouverte sur l’Afrique

Articles – Retrouvez nos publications

Publié le 17 juin 2017

A l’heure où j’écris ces lignes, je me trouve dans un train en direction de Rabat, pour le compte d’un client qui vient de nous accorder sa confiance. Ensemble, nous avons sélectionné le Maroc comme pays prioritaire pour son développement à l’export. Je travaille dans un premier temps à lui trouver la meilleure solution de distribution ainsi que le bon partenaire, pour qu’il puisse démarrer au mieux son activité dans le Royaume. Pour faire prospérer ses affaires je prendrai également en charge l’animation et le suivi du réseau commercial que nous aurons mis en place.

 

L’évolution du Maroc depuis 2001

Je regarde par la fenêtre de ce train et je vois l’évolution d’un pays avec lequel j’ai le plaisir de travailler depuis 16 ans. En effet, j’ai démarré ma carrière en 2001 dans le développement commercial à l’international, entre la France et le Maroc. Lors de mes premiers pas à Casablanca, l’esprit du Roi Hassan II était encore fortement présent. Son portrait restait omniprésent dans tous les commerces de la capitale économique, à côté de celui du jeune héritier, arrivé sur le trône deux ans plus tôt. « Il est encore très jeune, il faut lui laisser le temps de prendre ses marques » me disait-on alors avec bienveillance et peut-être aussi avec un brin d’inquiétude.

Force est de constater en 2017 le chemin parcouru par sa Majesté le Roi Mohamed VI. Ses positions politiques, sociales et économiques font de lui un véritable leader charismatique, non seulement au Maroc mais sur l’ensemble du continent africain.

Je me souviens de mes premières visites sur les fondations de l’usine Renault, le chantier du tram de Casablanca ou encore la première tranche du port Tanger-Med. Aujourd’hui j’ai le plaisir de suivre l’évolution de nombreux projets de construction pour mes clients ; le grand théâtre et la nouvelle gare de Rabat, la nouvelle ville Casa Green Town du côté de Bouskoura, plusieurs complexes hôteliers de haut standing ainsi que de nombreux bâtiments industriels et tertiaires.

Ces dernières années, le Royaume a énormément investi dans l’amélioration des infrastructures afin de favoriser les investissements étrangers ; les axes autoroutiers et ferroviaires avec la ligne à grande vitesse, les projets touristiques, l’éducation et la santé.

Oui, le Maroc s’est véritablement métamorphosé ces 16 dernières années, pour le plus grand bonheur de la population locale et des investisseurs étrangers. L’ambition du pays laisse entrevoir une accélération de ce processus durant les prochaines années ainsi qu’un renforcement de la position de hub en Afrique, notamment pour la partie francophone.

 

L’Afrique francophone, une opportunité pour le Maroc et pour ses partenaires européens

Les nombreux efforts entrepris par le Roi et son administration en Afrique subsaharienne ces dernières années ont fortement contribué à la réintégration du Maroc dans l’Union Africaine le 30 janvier 2017. Le Roi a étendu sa vision politique et son leadership économique avec ses partenaires africains, notamment dans l’ouest du continent, qui demeure la zone privilégiée de collaboration du Royaume ; Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Guinée, Gabon.

Mohammed VI a porté dans son sillage de nombreux chefs d’entreprises marocains qui ont, par la suite, pu développer des projets dans l’industrie et la construction.

Nous sommes les témoins directs des conséquences de ces actions car nous travaillons de plus en plus pour nos clients avec des partenaires marocains, implantés en Afrique de l’Ouest. Plusieurs chiffrages sont en cours dans le domaine du bâtiment, en Côte d’ivoire par exemple. Au-delà du potentiel économique du Maroc et des relations privilégiées entretenues avec la France, le Royaume est aujourd’hui plus que jamais une porte ouverte sur l’Afrique.

Auteur : Julien Lutz