Le secteur du BTP en pleine croissance au Maroc [Article]

Articles – Retrouvez nos publications

Publié le 8 novembre 2017

Depuis les années 2010, le secteur du BTP au Maroc est en pleine croissance. Celui-ci peut être considéré comme l’un des segments les plus dynamiques et porteurs du pays et contribue fortement au renforcement de l’économie nationale. Les entreprises du BTP se concentrent fortement autour des deux pôles économiques et administratifs du pays que sont Rabat et Casablanca. Le secteur du BTP contribue également considérablement à la croissance économique et à l’attraction des capitaux étrangers. Des chantiers importants ont été initiés depuis le début des années 2000 : Tramway (Rabat et Casablanca), Terminal du port de Tanger Med, Ligne TGV et développement des infrastructures aéroportuaires, … Cette dynamique devrait s’intensifier dans les prochaines années.

 

La plus haute tour d’Afrique prévue au Maroc en 2020

Le Maroc devrait accueillir d’ici trois ans une tour aux proportions jamais vues en Afrique. Lancé en mars 2016 en présence du roi Mohammed VI, le projet, dont le coût est estimé à environ 315 millions d’euros, semble en effet se concrétiser depuis quelques mois. L’édifice de 250 mètres de haut avec des hôtels, bureaux et appartements luxueux devrait voir le jour en 2020. Il sera construit par le groupe chinois China Railway Construction Corporation International (CRCCI) et l’entreprise marocaine TGCC. Un projet hautement symbolique pour la Chine, qui renforce encore un peu plus sa présence sur le continent.

 

Le Maroc se prépare à réaffirmer sa position de leader en tant que destination de luxe en Afrique

Avec l’ouverture de 22 hôtels et parcs hôteliers en 2017 ; 3.171 chambres et suites cinq-étoiles supplémentaires seront disponibles et plus de 10 millions de visiteurs seront attendus chaque année.

Olivier Granet, Directeur Général de Accor Hotels Moyen-Orient et Afrique a annoncé l’ouverture d’un hôtel Fairmont au Maroc. Le groupe a déjà 37 hôtels dans le pays et souhaite étendre le nombre d’hôtels à 200. De son côté, le Groupe Hilton Garden Inn vise la construction d’un nouvel hôtel à Casablanca en 2018. Ce projet devrait être réalisé en co-gestion avec le groupe Sadiki.

 

Les nouvelles gares en construction à Kenitra, Rabat, Tanger et Meknès

La construction de la gare LGV de Kenitra représente un coût global de 400 MDH pour une surface de 13.000m2, comprenant une mezzanine avec un espace administratif. 22.000 m2 seront aménagés en extérieur et la capacité d’accueil des voyageurs sera de 25 millions de personnes par an. La fin des travaux est prévue en juin 2018.

Le projet Rabat Agdal représente quant à lui un budget de 600 MDH avec la création de 500 emplois. Notons également le projet de Meknès et celui de Tanger, géré par l’architecte Youssef Melehi pour 320 millions de MDH. Cette nouvelle gare est adjointe à l’ancienne.

 

Casablanca veut devenir une Smart City

Le pays aspire à devenir une référence en termes de smart city en Afrique. La part de la population vivant en ville est actuellement de 50% et pourrait représenter 70% en 2050. L’enjeu du développement urbain intelligent est de ce fait majeur. Casablanca porte l’ambition de devenir la première ville africaine à faire partie du réseau des 25 villes intelligentes sélectionnées (IEEE, association professionnelle du digital), avec notamment l’amélioration de l’open data.

 

Une nouvelle ville verte, Mohammed VI Benguerir

Ce projet revête une dimension stratégique, intégrant la vision royale de la promotion et de la qualité de l’enseignement supérieur selon les standards mondiaux. Cette ville nouvelle à vocation universitaire intègre un pôle urbain orienté vers le futur avec la construction de 4 km de cordon pour rattacher la ville verte à Benguerir. Plus de 50.000 arbres seront plantés et au cœur de la Ville Verte, on retrouvera l’Université Polytechnique Mohammed VI, véritable pôle d’excellence. Près de 1,5 milliards de MDH seront investis sur 5 ans pour la mise en place d’équipements modernes.

 

La Cité Mohammed VI Tanger Tech

Ce parc industriel de 2.000 ha sera construit par Haite Group (groupe chinois) pour développer les secteurs de l’e-commerce, des télécommunications ou encore des énergies renouvelables.

… Plus d’informations : Les acteurs du BTP et les projets de construction au Maroc 

 

Auteur : Julien Lutz